J’ai 18 ans et je n’ai jamais eu de petit ami car je suis très r…

J’ai 18 ans et je n’ai jamais eu de petit ami car je suis très réticente face à l’engagement et aux sentiments.
Cela faisait 3 mois que j’avais le même ”plan-cul” mais il s’est malheureusement pour moi remis avec son ex, non sans me préciser que je ne devais plus lui envoyer de message pour ne pas révéler nos anciennes relations sexuelles.

Lundi dernier j’étais avec une amie à la salle (je contextualise beaucoup je sais) et elle me parle de Tinder, la fameuse appli où elle trouve tout ses plans-culs et j’ai décidé de me créer un compte le soir même.

Je commence à balayer (sur mon écran bien-sûr) vers la droite les quelques gars que je trouve mignon et vient le fameux Jean-François (pas son vrai nom, c’est le p’tit pseudo que je vais lui donner) vraiment mon genre, fumeur, pas trop musclé, grand, regard sombre, barbe.
Il m’aborde en message privé, me dit qu’il ne veut que des aventures d’un soir et on planifie de se voir le samedi suivant.

Je suis encore chez mes parents mais lui a son appartement donc il m’invite chez lui. J’arrive devant l’appart, super contente de me dire que je vais avoir du sexe (yeah!). Il ouvre et je découvre un bel appartement, un peu en bordel mais super charmant.
Jean-François me fait des compliments (il a une jolie voix), mais je le trouve un peu bizarre : il ne semble pas savoir comment s’y prendre, je ne sais pas comment l’expliquer mais il dégage quelque-chose de différent, pas très viril, limite féminin.
A un moment, on se regarde (le regard du sexe mdr), je l’embrasse et ma main descend sur son serpent (pas n’importe quel serpent, un Anaconda les gars). Il semble un peu paniqué et je lui demande si ça va mais il me dit de continuer.
Donc vient le fameux moment où on commence à s’embrasser, se déshabiller, je vous passe les détails. Le mec commence à vouloir rentrer sa clé dans ma serrure (ou le train dans le tunnel si vous préférez) mais aucune protection, rien du tout.
Je prends la pilule mais je ne suis pas fan des mycoses vous voyez, donc je le repousse. Il me dit qu’il a rien chez lui donc je fouille dans mon sac très rapidement parce que j’étais vraiment au summum du ” tu me fais chier, je suis super excitée, je voulais juste baiser” et miracle j’en trouve une.

Bizarrement quand il me touchait je ne le trouvais pas à l’aise avec mon corps, par exemple lorsqu’il voulait mettre ses doigts dans la prise électrique, il ne savait pas où cela se trouvait, quand il touchait mes melons il semblait très bizarre, il tâtait le terrain comme si c’était une découverte et pour enfiler une capote c’étais super compliqué pour lui.
Finalement (je vais la faire courte, parce que je suis pas à l’aise quand j’en parle) j’étais sa première fois avec une fille, et j’étais tombé sur un sympathique gay qui voulait tester avec une nenette.

Franchement, j’aurais du l’apprendre plus tôt, il y avait beaucoup de traits qui montraient que c’était sa première fois, il était gêné et découvrait le corps féminin. Mais bon, j’ai quand même trouvé cela drôle au final.

Par contre maintenant, je me méfie de Tinder…

rencontre femme alsace

sites de rencontres pour malades

une amie me met une capote

Une rencontre sur Force Gay et Tinder

Avis Force Gay
1 commentaire - 6 votes - Note 4.3/5
Avis Tinder
7 commentaires - 10 votes - Note 3.7/5
Le 29/01/2018