Je me suis inscrite sur entre infidèles fin avril pour chercher de…

Je me suis inscrite sur Entre Infidèles fin avril pour chercher des plans cul, pour me venger de mon mari que je venais de découvrir volage et même pourvu d’une maîtresse attitrée en plus de multiples autres écarts…
Dès le premier jour un de mes contacts m’attire énormément et cela semble réciproque et lui aussi vient tout juste de s’inscrire.
Tout de suite s’engage une conversation à la fois sincère et intime mais intéressante et stimulante. Quelques échanges de messages et deux jours plus tard, on se désinscrit du site tous les deux, on correspond par e-mail sur nos messageries perso, on est devient accros l’un à l’autre.
Tous les deux on a tant de choses en commun et puis aussi un tas de petites différences passionnantes à explorer. Passé le stade de l’échange de photos, puis celui des n° de portable, l’avalanche de SMS succède à celle des e-mails.
Puis première rencontre près de trois semaines après avec d’inoubliables baisers, puis la première soirée au lit ensemble : tout est merveilleux !

Et patatras : sa femme a lui n’a rien fait de mal et il l’aime encore sincèrement, même s’il s’ennuie avec elle et trouve que la passion manque dans sa vie. Il voit combien je souffre d’avoir été trahie et ça le renvoie à ce qu’il est en train de faire. Il a deux enfants encore jeunes (les miens sont grands, il est plus jeune que moi) et ne veut pas risquer de tout foutre en l’air.
Et si elle découvrait tout ? Il y a eu des alertes (des actes manqués avec le téléphone ou la voiture qui auraient pu nous démasquer). Il culpabilise…
Il décide « d’arrêter ses conneries » et de rentrer dans le droit chemin, même si ça lui coûte parce que les sentiments nés entre nous restent forts.

L’histoire d’amour illégitime en gestation devient alors une histoire de « meilleurs potes » et de confidents, parce qu’on n’imagine plus se passer l’un de l’autre.
On reste clandestins parce que ça se voit trop comme c’est encore électrique entre nous – bien qu’on n’ose plus ni s’embrasser ni même presque simplement se toucher, des fois que ça déraperait. Juste droit aux petits bisous d’arrivée et de départ…
On s’écrit tous les jours, des petits mots pudiques qui finissent par « Bisous tendres » ou « Je pense à toi ».
On se téléphone de temps en temps, on déjeune tous les deux à peu près une fois par semaine, on est toujours si bien ensemble, on passe de super bons moments à parler et à rire…
Et puis je rentre chez moi et je pleure sur ce qui aurait pu être…

Dire que je cherchais juste des mecs gentils et sensuels avec qui m’amuser pour me remonter le moral

Avis Idilys (Entre infidèles)
1 commentaire - 10 votes - Note 2.7/5
Le 05/10/2014

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Supra Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Supra
Invité
Supra

En gros tu ne vaux pas mieux que ton mari, lui c’est un coureur de jupon et toi une salope qui ne demande pas au mec s’il est marié avant de coucher avec !