J’ai parlé pendant 2 semaines avec un mec sur adopteunmec.com : t…

J’ai parlé pendant 2 semaines avec un mec sur adopteunmec.com : très beau, musclé, franchement le top, et on a fini par se donner rendez-vous.
Je prends le train, et je l’attends, 1h, 2h, 3h il n’est toujours pas là. Je lui envoie un SMS auquel il répond : « Désolé, mon grand-père est mort, je ne ne pourrai pas venir ».
Vu la nouvelle je n’insiste pas et lui présente toutes mes condoléances.
On finit par se voir un autre jour : super bon feeling, très charmeur, on rigole beaucoup.
On doit se voir le week-end suivant et là re-belote : 1h de retard, puis 2. Je lui envoie un SMS et cette fois-ci il me répond que sa grand-mère va très mal et qu’elle est à l’hôpital. Bon …
Je décide de faire un tour en ville, et devinez sur qui je tombe à la terrasse d’un café avec 3 meufs ?

Avis Adopteunmec
3 commentaires - 27 votes - Note 4.1/5
Avis Idilys (Entre infidèles)
1 commentaire - 10 votes - Note 2.7/5
Le 09/09/2013

3
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
SuperGoyFabien Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
SuperGoy
Invité
SuperGoy

On ne « parle » pas sur un site les gens ! On écrit : ce n’est pas ça les relations humaines ! J’hallucine, vous faites toutes cette erreur ou je rêve ? « Beau, musclé, charmeur », c’est clair que vous cherchez le plan foireux. Un gros pouce de félicitation !

Fabien
Invité

La tu chipotes hein … parler ou écrire c’est un abus de langage courant. Après le site entier est réservé aux plans foireux au cas où tu ne l’avais pas encore remarqué ;)

SuperGoy
Invité
SuperGoy

Bah ouais, mais pourquoi ce site n’existait pas y’a 8/10 ans ? Y’avait déjà internet. Ce sont bien les signes d’un temps qui change et d’une décadence monnayée… (pour les mecs)
L’incompréhension H/F actuelle et les #RDM, si tu regardes bien, elles n’arrivent pas dans le baluchon de la cigogne par pur hasard. Faut revenir à des relations humaines.