Ca s’est passé au doudou : j’ai rencontré un garçon charmant, …

Ca s’est passé au doudou : j’ai rencontré un garçon charmant, je l’invite à passer la soirée avec nous au marché aux herbes. La soirée se poursuit, la nuit se termine et plus de train pour rentrer chez lui. Je l’invite à dormir chez mes parents. Le matin arrive je me reveille en me demandant « mais qu’est ce qu’il fait là lui ? » Je le laisse dormir dans mon lit et file chez ma voisine en face. Mon père rentre dans ma chambre mais ne remarque rien. Je retourne vite dans ma chambre, je lui dis de s’habiller et de partir : je ne l’ai plus jamais revu

Commenter cette RDM
Le 12/07/2010

Premier rendez-vous avec un mec d’internet. J’arrive 5 min en a…

Premier rendez-vous avec un mec d’internet.
J’arrive 5 min en avance et je le vois arriver une jaguar rouge, genre « je me la joue grave ». Il sort de sa jag, le look branchouille, queue de cheval façon agence de pub, lunettes noires… sinon pas trop mal physiquement, mais la caricature !

Il s’approche, le sourire ultra brite, me demande si ça va et se met à me parler de lui… de lui, de lui, de lui. Impossible d’en placer une. Il m’emmène dans un bar genre lumière tamisées, banquettes confortables et à un moment il me demande « Au fait t’as des fantasmes sexuels toi ? »
Quelle délicatesse …
Histoire de déconner parce que j’avais aucune envie de raconter mes fantasmes à ce type, je lui sors le premier truc qui me passe par la tête « Heu… ouais, me faire violer dans un parking ». Je n’en pensais évidemment pas un mot, j’avais surtout envie de me tirer.
Il ne répond rien et j’en profite pour trouver une excuse vaseuse pour partir.
Il insiste pour me déposer, je lui dis de me laisser au métro.
On monte dans sa voiture et je le vois se diriger dans la direction des Halles… je lui dis, écoute dépose-moi au métro les Halles.
Là il bifurque et rentre dans un parking souterrain et j’ai commencé à paniquer intérieurement.
Je lui demande ce qu’il fout là … il ne répond pas, il s’arrête à une place du parking, glisse une main sous ma jupe et se jette sur moi dans la bagnole.

J’ai hurlé si fort qu’il a immédiatement lâché prise et que j’ai pu sauter hors de sa jaguar et partir en courant.
Il m’a rattrapée et l’air penaud m’a dit « Je suis désolé, je suis désolé… mais … tu m’avais dis que c’était ton fantasme de te faire violer dans un parking »

Commenter cette RDM
Le 08/07/2010
Recevoir les prochaines RDM par mail

Je n’aurais jamais du Lui donner mon numéro…

Je n’aurais jamais du
Lui donner mon numéro